En ce 13 août, journée mondiale des gauchers, je vais vous parler de l’éducation d’un enfant gaucher.

On estime que seulement 10% de la population est gauchère. Comme notre monde est construit pour les droitiers, votre enfant pourra être confronté à certains défis en grandissant. Nous avons rassemblé quelques conseils pour élever un enfant gaucher de la meilleure des manières.

Qu’est-ce qui fait que les enfants sont gauchers ?

En 2007, le scientifique Clyde Francks a découvert un gène responsable de la “gaucherie”. Il a nommé ce gène LRRTM1, et il a déterminé qu’il est transmis par le père (chez nous cela confirme la règle puisque ma fille est gauchère comme moi !). Il pense que ce gène est responsable du fait que les enfants soient gauchers ou droitiers.

Les deux côtés du cerveau ont des fonctions très spécifiques. Selon un article publié dans Psychology Today, le côté gauche du cerveau est généralement celui où se trouve la fonction du langage.

L’auteur explique que l’idée selon laquelle les enfants gauchers seraient dominés par le cerveau droit est un mythe. “Chez les droitiers, la dominance du côté gauche pour le langage approche une prévalence de plus de 95%.

Cependant, chez les gauchers, ce taux tombe à 70%, les autres ayant soit un langage localisé dans l’hémisphère droit, soit une répartition égale dans les deux hémisphères. D’autres publications scientifiques montrent également que le fait d’être gaucher ne signifie pas que le cerveau droit domine.

Comment savoir si votre bébé est gaucher ?

Au cours de la première année de vie, les bébés se développent rapidement. Ils découvrent de nouvelles choses, atteignent, touchent et ramassent des objets avec leurs deux mains. Si les bébés n’utilisent qu’une seule main à cet âge, cela peut indiquer un retard de développement ou un éventuel trouble neurologique. N’oubliez pas de consulter votre pédiatre si vous êtes inquiet.

Lorsque votre bébé atteint l’âge de deux ou trois ans, il a probablement développé une préférence pour une main ou l’autre. Alors, comment savoir si votre bébé est gaucher ? Il existe certains signes de “gaucherie” qui peuvent être identifiés à cet âge.

L’un des premiers signes que vous remarquerez se situe au cours des activités quotidiennes de base, comme l’alimentation. Si vous placez un bol et une cuillère devant votre enfant gaucher, il soutiendra le bol avec sa main droite (non dominante) et mangera avec sa cuillère dans sa main gauche (dominante).

En grandissant, vous remarquerez que votre enfant remuera la nourriture ou les boissons dans le sens des aiguilles d’une montre. Il commencera à colorier et à dessiner de la main gauche et aura tendance à taper dans un ballon avec son pied gauche (ou pas s’il est ambidextre comme moi !) Vous commencerez à remarquer qu’en développant sa motricité fine, il utilisera de plus en plus sa main gauche chaque jour.

Quels avantages pour les gaucher ?

Dans un monde de droitiers, vous ne pensiez peut-être pas que les gauchers avaient un avantage, mais c’est le cas, notamment pour le sport ! Les sports qui exigent que les adversaires s’affrontent, comme le tennis (Rafael Nadal joue de la main gauche mais utilise très bien sa main droite pour écrire par exemple) et la boxe, donnent un avantage aux gauchers. Le gaucher est habitué à affronter régulièrement des droitiers, mais il n’en va pas de même pour ses adversaires.

Les enfants gauchers ont également tendance à développer plus de compétences avec leur main non dominante parce qu’ils vivent dans un monde dominé par la main droite. À un moment donné de leur vie, ils devront apprendre à s’adapter à un monde dans lequel 90 % des gens sont différents d’eux. Cela signifie qu’ils acquièrent des capacités d’adaptation que les droitiers n’ont pas l’habitude de développer.

5 conseils pour élever un bébé gaucher

Il y a certaines choses que vous pouvez faire pour aider votre enfant gaucher. Nous listerons ici quelques conseils qui les aideront à développer les compétences nécessaires et à surmonter les difficultés qu’ils pourraient rencontrer.

1. Donnez-lui de l’assurance

Les enfants gauchers ne sont pas différents des enfants droitiers, et il faut le leur montrer et le leur dire. Ce n’est pas parce qu’ils font certaines choses de leur main gauche qu’ils sont inférieurs. En fait, ils sont uniques. Seulement 10% de la population possède cette capacité, et ils font partie de ce petit groupe spécial !

2. Aidez-les à s’adapter

Votre enfant peut avoir du mal à acquérir certaines compétences, surtout s’il est élevé dans une famille où la main droite est dominante. Il peut s’agir de boutonner des vêtements, d’essayer de nouer ses lacets, d’utiliser des ciseaux, etc. Si vous élevez un enfant gaucher, commencez par apprendre à faire ces choses vous-même. Il sera beaucoup plus facile de l’apprendre à votre enfant si vous savez déjà le faire. Il existe également de nombreux outils pédagogiques qui peuvent vous aider, vous et votre enfant.

3. Encourager ses compétences particulières

Ce point s’applique à tous les enfants. Vous devez toujours encourager leurs compétences particulières. Cela permet de renforcer la confiance et l’estime de soi. Pour les enfants gauchers, encouragez l’utilisation de la main gauche, mais laissez-les déterminer ce qu’ils choisissent de faire avec chaque main. Certains enfants deviendront si efficaces qu’ils utiliseront leur main gauche pour écrire, mais peuvent faire la plupart des autres activités avec leurs deux mains (pour ma part, la seule chose que je fais de la main gauche est écrire).

4. Leur apprendre à écrire

Apprendre à un enfant gaucher à écrire peut être très difficile pour les parents droitiers. Les carnets de notes classiques ne sont pas conçus pour les enfants gauchers, ce qui leur rend difficile de placer correctement leur main. Si possible, permettez-leur de toujours utiliser une seule feuille de papier pour écrire sur un angle avec le coin supérieur droit vers leur corps.

Encouragez-les à garder leur poignet droit et à tenir leur main sous la zone d’écriture. Assurez-vous qu’ils tiennent le stylo, le crayon ou le crayon de couleur suffisamment loin de la pointe. Cela permet un placement et un mouvement naturels de la main pendant la formation des lettres et des mots, afin de pouvoir voir ce qu’ils écrivent et de ne pas salir le texte.

5. Ne pas influencer leur préférence pour une main

Ne dissuadez jamais un enfant de déterminer s’il sera gaucher ou droitier. Forcer un enfant à utiliser sa main non dominante crée une frustration inutile. Le fait d’être gaucher n’est qu’un autre trait particulier qui fait de votre enfant ce qu’il est.